','auto');ga('send', 'pageview');

Le Trade sur tous les supports - TRADE TO PRICE

Rechercher
NOS OFFRES PRODUITS PETROLIERS : JP54, JET FUEL A1, D2, D6, Mazut, LNG, LPG, CRUDE ...
Aller au contenu

Menu principal :

Le Trade sur tous les supports

Trade & Contrats > Procédures et Mandats
Demander à faire un Trade


Quelques règles intangibles :

Un PPP / PPH se monte avec le seul propriétaire des fonds, une société ou une personne physique.
• Les fonds doivent être libre de tout engagement, et leur origine doit pouvoir être vérifiée.
Un ''locataire/bénéficiaire'' de fonds (cash ou instrument) qui lui seraient prêtés, même avec l'assentiment du propriétaire, n'est pas éligible à un PPP / PPH.

Le montant des fonds bloqués (MT 760) est le montant traidé.
• De règle générale, la somme minimale pour faire un trade est de Euros / USD 50M. Mais certains programmes peuvent accueillir des investisseurs avec des montants plus faibles, parfois à partir de 5M.
• Un compte ne peut être bloqué partiellement pour un montant donné, inférieur au montant déposé.
• Si le propriétaire des fonds veut trader 100M€, il doit ouvrir un sous-compte et y déposer 100M€ .
• Il serait aberrant de bloquer 1B pour trader 100M….

• Un trader n'intervient pas dans les démarches nécessaires à l'ouverture d'un compte de dépôt (fut-il le futur compte de blocage).
• Le contrat de PPP / PPH est signé avec le propriétaire des fonds, qui fera l'objet de toutes les diligences.
• La rémunération des intermédiaires intervenant dans le montage et la présentation du dossier est règlementée :
• Elle est de 10 % des profits versés à l’investisseur ; ceci est formalisé par un document notarisé.
  • 5% pour la plateforme agissant pour le trader,
  • 5% pour les facilitateurs (2,5 % côté investisseur et 2,5% côté plateforme).
• Enfin tous les frais administratifs relatifs au montage financier initial sont à la charge de l’investisseur (montage en compte du cash ou d’un instrument, mise sur Euroclear/Bloomberg, monétisation d’un instrument, MT760, etc.). Ces coûts sont à régler avant de recevoir les premiers profits.


Bref descriptif du processus administratif :

Le propriétaire des fonds fournit les documents suivants, signés, cachetés et notarisés (avocat spécialisé ou notaire suivant les pays) pour certains aspects. La date de signature doit être de moins de trois jours date de remise au trader.
• KYC/CIS/POL (voir modèle joint).
• POF/TS (.pdf) (Attestation bancaire / relevé de compte électronique avec les coordonnées de 2 officiers bancaires).
• Origine des fonds.
• CLB (Confirmation Letter Bank) signée par 2 officiers bancaires.
• Autorisation de vérifier. • Statuts de la société (Kbis pour la France ; certificat d'incorporation à jour 2019 pour une société anglaise par exemple où l'on peut voir les personnes en situation d'être des mandataires sociaux).
Prévoir un descriptif des actions humanitaires ou de développement envisagées avec les profits du trade. Pendant toute la durée du montage du dossier, le propriétaire des fonds doit être prévenu qu'il peut être amené à remplir et à signer plusieurs fois des documents quasi identiques. Plusieurs raisons à cela ; d'une part, la date de signature des documents peut se périmer en fonction des délais de traitement du dossier, d'autre part chaque structure administrative (Plateforme, Banque, Trader, etc.) a son propre document et rechigne à travailler sur ceux des autres... Les documents ci-dessus servent à monter le dossier de demande de PPP ou PPH. D'autres documents complémentaires seront également à signer et à notariser, et parmi eux un document – IMFPA - garantissant le paiement des intervenants rémunérés aux seuls honoraires de résultats. Le contrat final sera proposé par le Trader directement au propriétaire des fonds lorsque le dossier sera accepté et les documents de NCND et de Genealogy dûment signés et notarisés. Ce contrat final ne passera pas par le biais des intermédiaires. Ces derniers ne sont d'ailleurs pas invités à assister à la signature.  


Les points clés pour vivre au mieux ce type de montage :

• Être réactif aux demandes du trader ou à celles de ses représentants. Même quand on a l'impression de répondre plusieurs fois à la même demande.

• Attention : cette réactivité ne sera pas réciproque ! Il vous faut donc préparer votre client à être (très) patient quant aux feed back sur son dossier. Le monde du trading de cette nature n'a pas pour habitude de faire du reporting. Et à la lumière de l'expérience, cette manière de procéder est compliquée à vivre pour les non initiés.

• Ne pas considérer que les parties sont dans une relation client/fournisseur où celui qui détient les fonds qui seront bloqués est celui qui et à la manœuvre. Ici, il n'en est rien. L'investisseur est un demandeur. Le trader génère les fonds. De fait, c'est lui qui mène la danse, comme il l'entend ; il définit les règles du jeu dans un cadre réglementaire très strict…. L'investisseur porteur de projets doit accepter sans réserve de travailler ainsi s'il souhaite postuler pour obtenir des fonds qu'il ne remboursera pas. En clair (c'est une citation) « Take it or leave it ».

Les métaux précieux et les autres sur les plateformes de trading

Les Métaux et le Trade
Même si les métaux précieux les plus connus et les plus populaires sont bien entendu, l’or et l’argent, vous avez la possibilité via nos plateformes d'acheter une multitude de métaux différents.
Consultez nos Offres
 
Retourner au contenu | Retourner au menu